Hitler pouvait-il gagner la guerre?

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 41’35.

Directeur du nouveau mook De la Guerre, Jean Lopez présente le dossier consacré aux chances qu’a eu Hitler de remporter la Guerre. Invité de Christophe Dickès, il répond aux questions suivantes:

  1. Pourquoi tout d’abord ce titre De la guerre ?
  2. En quoi l’histoire de la guerre est-elle riche? Peut-on la réduire à l’histoire bataille?
  3. Le numéro 1 est placé sous le signe de l’uchronie : Hitler a-t-il eu une chance de l’emporter? Le principal conseiller d’Hitler, Alfred Jodl, disait que dès 1941, Hitler savait qu’il ne pouvait gagner la guerre : quel crédit peut-on apporter à cette phrase ?
  4. Est-ce que l’armée allemande de 1939 est surévaluée ? Quelles sont ses avantages mais aussi ses lacunes et difficultés ?
  5. Munich et le pacte germano-soviétique cachent-ils une succession de succès diplomatiques sans lendemain?
  6. Sans Churchill, le sort eut été différent ?
  7. Peut-on dire que Hitler a perdu la guerre en Russie comme Napoléon ?
  8. Sans les Etats-Unis, la victoire était-elle possible?

L’invité: Jean Lopez, directeur de la rédaction de Guerres et Histoire, s’est signalé par une série d’ouvrages revisitant le front germano-soviétique dont, avec Lasha Otkhmezuri, une biographie de Joukov unanimement saluée (Tempus). Il a en outre codirigé, avec Olivier Wieviorka, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin) et, toujours chez le même éditeur, avec Nicolas Aubin, Vincent Bernard et Nicolas Guillerat, l’Infographie de la Seconde Guerre mondiale.  Avec Lasha Otkhmezuri, Jean Lopez est l’auteur d’une monographie magistrale intitulée Barbarossa 1941, La Guerre absolue (Passés/Composés, 957 pages, 31€). Il dirige désormais le mook De la Guerre, une coédition Perrin et Guerres et Histoire.

2 Comments

  1. J’ai lu bon nombre de livres et d’ouvrages de Jean Lopez, notamment sa somme considérable “Barbarossa – 1941 – La guerre absolue” et je suis toujours surpris par la qualité des informations militaires, géopolitiques et contextuelles qu’il nous livre. J’apprécie son style précis et aiguisé, allié à des recherches documentaires exceptionnelles, souvent alimentées par son co-auteur Lasha Otkhmezuri. Après un état des lieux, des mentalités et des forces en présence, le thème passionnant qui nous est proposé ici méritait, dès lors, ce niveau d’expertise. Ecoutez cette émission jusqu’au bout car elle en vaut le détour. Bonnes vacances à Storia Voce.

     
  2. Quand Jean Lopez dit que personne ne pouvait imaginer qu’une nouvelle guerre était possible, il oublie de mentionner Jacques Blainville, qui dès 1920, avait tout compris, motifs comme dynamique qui mèneraient à la catastrophe. Je suis surpris d’ailleurs que ce génie n’ait pas été cité davantage dans l’émission, alors qu’il était très écouté à son époque

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *