Pie VII face à Napoléon

 

La lutte de Napoléon et du pape Pie VII constitue une des plus grandes crises de la papauté moderne et contemporaine. En effet, jamais un pape, sur la période, n’avait été placé en résidence surveillée, ni le prisonnier d’une puissance étrangère. Pourtant, cette période de crise suit une période de réconciliation, celle de la pacification religieuse dans une France post-révolutionnaire, qui culmine avec le concordat de 1801. A la fin de l’année 1804 et au début de l’année 1805, le pape Pie VII vient même en France plusieurs mois. Il s’agit là du plus long voyage d’un pape dans notre pays, alors que l’empereur doit être sacré à Notre-Dame… L’émission Au risque de l’Histoire vous propose de comprendre ces trois moments clés : le concordat, le sacre d’un empereur et l’emprisonnement d’un pape avec Jacques-Olivier Boudon, professeur à l’université Paris IV Sorbonne et Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon. Une émission enregistrée en partenariat avec la chaîne de télévision KTO TV.

Les invités: A la tête de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Il a publié aux éditions Perrin une biographie de Joseph Bonaparte et, plus récemment, Bonaparte n’est plus. Professeur à l’université Paris IV, Jacques-Olivier Boudon est aussi un des meilleurs spécialistes de l’histoire du Consulat et de l’Empire, mais aussi des questions religieuses au XIXe siècle. Il a publié récemment: Le plancher de Joachim, Belin (2017). Prix Georges Goyau de l’Académie française en 2018; La Campagne d’Égypte, Belin (2018) ; Le sexe sous l’Empire, La Librairie Vuibert (2019).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *