Aller au contenu

1420, le traité de Troyes : un roi pour deux couronnes

Dans une nouvelle série de nos Cours d'Histoire, l'historienne médiéviste Valérie Toureille présente le Traité de Troyes: sa dimension politique, mais aussi sociale et enfin guerrière.
Christophe Dickès
Publié le 03/03/2022

Le 21 mai 1420 est conclu en la cathédrale de Troyes, entre les rois de France et d’Angleterre, le traité instituant la réunion de leurs deux royaumes sous une seule couronne. Cet accord reconnaît le souverain Lancastre comme l’héritier légitime du royaume des lis au détriment du Dauphin, réfugié à Bourges. Il prévoit également le mariage d’Henri V avec Catherine de France, l’une des filles de Charles VI et d’Isabelle de Bavière. Présenté par ses partisans comme « la paix finale et générale », le traité sera plus tard dénoncé comme « honteux » par ses détracteurs. Loin de mettre un terme à la guerre de Cent Ans (1337-1453), cet acte diplomatique consacre la suprématie anglaise sur une grande partie de la France, cinq ans après la bataille d’Azincourt. La reconquête progressive du royaume, grâce à l’action conjuguée des capitaines restés fidèles et à l’intervention providentielle de Jeanne d’Arc, rend alors le traité caduc. La fin de la guerre civile, entérinée à Arras en 1435, permet à Charles VII d’engager la pacification des territoires et de devenir finalement le « Victorieux ». Dans une nouvelle série de nos Cours d’Histoire, l’historienne médiéviste Valérie Toureille présente le Traité de Troyes: sa dimension politique (Partie I), mais aussi sociale (Partie II) et enfin guerrière (Partie III). Elle est l’invitée de Christophe Dickès. 

Notre invitée: Valerie Toureille est historienne, professeur d’histoire du Moyen Age à l’Université de Cergy-Pontoise. Elle a publié une biographie de Jeanne d’Arc aux éditions Perrin (431 pages, 24.00 €) et La bataille d’Azincourt (Albin Michel). Elle a organisé en 2020 l’exposition consacrée au Traité de Troyes et la parution du magnifique catalogue d’exposition Un roi pour deux couronnes Troyes 1420 (Snoeck, 432 pages, 30€).


Nous écouter