Aller au contenu

Au carrefour des civilisations : le Proche-Orient antique

Après une première émission sur la définition du Proche-Orient antique et son histoire romaine, nous nous penchons dans ce deuxième [Cours d'Histoire] sur son administration et son économie.
Christophe Dickès
Publié le 23/11/2020

En 64 avant J. C., Pompée s’empare de Jérusalem. Rome assoit alors sa domination sur un véritable croissant fertile, au carrefour des cultures et des civilisations. Dans une série de trois volets, Storiavoce vous propose de découvrir l’histoire du Proche Orient sous domination romaine. Après une première émission sur la définition du Proche-Orient antique, son histoire romaine, nous nous penchons ici sur son administration et son économie. Spécialiste d’histoire romaine, Catherine Saliou répond aux questions de Christophe Dickès.

  1. Comment sont gérées ces provinces romaines proche-orientales : celle de Syrie, Syrie Palestine et d’Arabie ?
  2. Sont-elles particulières dans la gestion administrative par la république puis de l’Empire ?
  3. Est-ce que la création de Constantinople et d’un empire bicéphale va avoir des conséquences pour ces provinces ?
  4. L’Etat romain est-il un prédateur sur le plan fiscal?
  5. Sur le plan économique, existe-t-il une spécificité économique du Proche-Orient ?
  6. Le Proche Orient est à un carrefour : profite t’il à plein de cette position idéale ?
  7. On est surpris de voir les richesses de la région : nous sommes sur ce qu’on appelle un croissant fertile !
  8. Que produit-on ? Quelles sont les ressources ?
  9. Est-ce que cette croissance est portée par une démographie élevée ?
  10. Se conjugue à la fois une économie locale mais cette économie est au centre d’un nœud mondiale. Faut il distinguer les deux univers, le local et le mondial ou sont-ils étroitement imbriqués?

Notre professeur : Catherine Saliou, ancienne pensionnaire scientifique de l’Institut français d’archéologie du Proche-Orient (Damas), est professeure d’histoire romaine à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et directrice d’études à l’École pratique des hautes études. Elle vient de publier Le Proche-Orient, de Pompée à Muhammad (Belin, 594 pages, 49€). Elle a aussi publié Le Traité d’urbanisme de Julien d’Ascalon et a également dirigé ou co-dirigé des ouvrages collectifs, parmi lesquels Antioche de Syrie. Histoire, images et traces de la ville antique et Gaza dans l’Antiquité tardive. Archéologie, rhétorique et histoire.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce ? Cliquez ICI.


Nous écouter