Aller au contenu

Le marquis de Bonnay : père oublié de la Déclaration des droits de l’homme

Page de Louis XV, député des États généraux, ministre de Louis XVIII, le marquis de Bonnay est une figure majeure de la Révolution française. Retour sur ce parcours politique méconnu avec François Duluc.
Etienne Gros
Publié le 13/06/2022

Malgré son parcours oublié aujourd’hui, Charles-François de Bonnay a été au plus près du pouvoir politique sous l’Ancien Régime. Page de Louis XV puis garde du corps de Louis XVI, ce militaire, qui n’a jamais combattu, devient célèbre en tant qu’élu de la noblesse aux États généraux. À ce titre, il préside plusieurs fois l’Assemblée constituante et s’oppose régulièrement à Mirabeau. Monarchiste parlementaire influencé par le modèle anglais, il joue un rôle politique indéniable à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Il est l’un des élaborateurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Pendant la Révolution française, il s’exile et parcourt les villes et les cours d’Europe pendant près de 30 ans avant de devenir l’un des ministres de Louis XVIII. Retour sur la carrière mouvementée d’un aristocrate des Lumières au cœur de la Révolution française.

L’auteur : François Duluc est directeur des services de l’Assemblée nationale, où il a travaillé 35 ans. Professeur d’histoire des idées politiques à Science-Po Paris, il vient de publier un ouvrage très documenté et vivant,  Le marquis de Bonnay, le père oublié de la Déclaration des droits de l’homme (Passés / Composés, 2022, 476 pages, 24€). 

 

 

 

Notre sélection de podcasts sur le même sujet

Nous écouter