Le christianisme dans l’antiquité: de persécuté à persécuteur?

 

En 415, la femme philosophe et scientifique Hypatie est lynchée par une foule de chrétiens soutenus par des ecclésiastiques. Ce drame terrible fait d’elle un symbole : celui d’un christianisme intolérant qui, après avoir été persécuté, devient lui-même persécuteur. Ce moment terrible du Christianisme des premiers siècles pose la question de la tolérance, alors que l’universalité de l’Eglise est en construction : comment cette unité s’est-elle construite ? Sur quel enseignement et quelle discipline ? Quel a été dans cette construction l’influence de la pensée grecque ? Comment, finalement, les chrétiens sont-ils devenus catholiques ? Les deux historiens Marie-Françoise Baslez et Sébastien Morlet répondent à ces questions avant de se pencher sur la nature des violences religieuses du IVe siècle. Troisième opus de 7 rendez-vous de 52 minutes. Une émission KTO animée par Christophe Dickès, en partenariat avec StoriaVoce.

Nos invités: Professeur émérite à l’université de Paris-Sorbonne, Marie-Françoise Baslez est spécialiste de l’histoire du christianisme ancien. Auteur d’une célèbre biographie de saint Paul (Fayard, 1991 ; nouv. éd. 2008), elle a également publié Comment notre monde est devenu chrétien (2009 ; 2015) qui a connu un grand succès. Elle a dirigé le livre Les Chrétiens persécuteurs (Albin Michel) et vient de publier Comment les Chrétiens sont devenue catholiques (Tallandier, 320 pages, 21.90€). Sébastien Morlet est maître de conférence à la Sorbonne. Il est l’auteur d’un tryptique consacré au lien entre christianisme et hellénisme: Christianisme et philosophie, Les Chrétiens et la Culture (Belles Lettres, 240 pages, 12.90€) et Symphonia.(Balles lettres, 496 pages, 39€).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *