Aller au contenu

La Russie et ses peuples, des origines à la révolution de 1917

Peut-on parler d'une histoire de la Russie au singulier malgré la mosaïque de peuples, de religions, de civilisations qui compose son territoire ? Entretien avec Pierre Gonneau.
Mari-Gwenn Carichon
Publié le 08/09/2022

« Tsar de toutes les Russies » est le titre que se donnent les souverains russes depuis Ivan le Terrible (XVIe siècle), même si le titre d’empereur a été préféré par Pierre le Grand (XVIIe siècle). Que signifie ce pluriel ? Que nous dit-il sur la mentalité politique de la Russie et plus généralement sur son histoire ? L’évènement fondateur de la Russie date de 862. Les habitants Novgorod, en proie à l’anarchie et aux conflits, auraient fait appel au peuple varègue pour les gouverner. Comment est née la Russie à partir de cet immense territoire morcelé en plusieurs entités ? Quelle unité et quelle identité pour cette mosaïque géographique de peuples, de religions, de civilisations ? Comment écrire l’histoire de ce pays souvent décrit comme incompréhensible et fascinant ? L’État fort est-il nécessaire pour échapper au chaos ?

L’invité : Pierre Gonneau est historien, spécialiste de la Russie, professeur à Sorbonne Université et directeur d’études à l’EPHE. Il est l’auteur d’ouvrages de référence sur la Russie : Des Rhôs à la Russie : histoire de l’Europe Orientale (v. 730-1689)  (PUF, 2012, 696 pages, 49 €), Histoire de la Russie, d’Ivan le Terrible à Nicolas II. 1547-1917  (Tallandier, 2016, 544 pages, 24.90 €), Novgorod : histoire et archéologie d’une république russe médiévale (970-1478) (CNRS éditions 2021, 248 pages, 29 €).

Une émission enregistrée en partenariat avec le numéro 86 du magazine Histoire & Civilisations qui propose le dossier suivant : « L’empire russe d’Ivan le Terrible à Poutine ». Offre promotionnelle exclusive pour un abonnement au magazine Histoire & Civilisations en cliquant ici.


Nous écouter