Saint-Simon: une oeuvre pour notre temps?

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 28’40.

En ce 22 mai 1825, un cortège funéraire se dirige vers le cimetière du père Lachaise de l’est parisien. L’intimité du convoi laisse difficilement imaginer que l’homme qui vient de s’éteindre illuminera de sa pensée, tout le XIXème siècle français. Olindes Rodriguès, Auguste Comte, Augustin Thierry, Prosper Enfantin entourent le cortège. Ce sont eux qui vont développer la notoriété de leur ami. Le crépuscule de la vie du comte Henri Claude de Saint-Simon entraîne l’aurore et le rayonnement de ses idées, mais également la mise en pratique des méthodes sociales et industrielles issues de ses réflexions. Cette école de pensée sera nommée le Saint-Simonisme. Moins de cent ans plus tard, un peintre belge, Charles Houry, imagine les derniers instants de saint-Simon, comme un triomphe: Saint-Simon est un maître pour l’élite de son temps et… pour toute sa société? Au même moment, Sébastien Charléty, un célèbre historien, membre de l’Institut, président de la Commission supérieure des archives nationales estime suffisamment le cours de ces idées pour en écrire l’histoire. Nous sommes en 1896. Le comte Henri Claude de Saint-Simon, né en 1760, cousin du mémorialiste de la cour de Louis XIV, penseur, économiste, philosophe est bien moins connu de son temps que post mortem. Aujourd’hui, on n’évoque peu Saint-Simon. Un fou? Un exalté? L’idole spirituelle d’un mouvement qui lui échappe ? L’inventeur du socialisme? Et pourtant Saint-Simon est plus qu’un théoricien soutenu et prêché par un collectif d’amis. Il est à l’origine d’une philosophie, le germe d’une conception de la société et du politique, d’une école de pensée. Jean Le Brun le présente au cours de cette émission. Il est interrogé par Mari-Gwenn Carichon.

Notre invité: Jean Lebrun est agrégé d’histoire. Il anime La Marche de l’histoire sur France Inter  et nous faire re-découvrir le Saint Simonisme en dirigeant une nouvelle édition de l’ouvrage de Sébastien Charléty  : Histoire du Saint Simonisme, aux éditions Perrin.

La vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. l’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *