Aller au contenu

Quand les moines dirigeaient le monde…

Quels sont les rapports des moines avec le reste de la société médiévale ? Comment expliquer que les moines aient contribué à la naissance du système féodal ? Suite de nos [Cours d'Histoire] consacrés à la Chrétienté médiévale avec A. Fossier.
Christophe Dickès
Publié le 05/11/2018

Suite de la série de nos [Cours d’Histoire] consacrée ici à la Chrétienté médiévale (Programmes de Cinquième et Seconde). Interrogé par Christophe Dickès, l’historien Arnaud Fossier présente dans ce second volet le rôle des moines à l’époque médiévale. Ce que Georges Duby a appelé le temps des moines avant le fameux temps des cathédrales. Il répond aux questions suivantes:

  • Qu’est-ce qu’un moine?
  • L’un des paradoxes est que ces hommes qui vivent en retrait du monde vont très vite acquérir, en Occident, un poids politique énorme. Pourquoi ?
  • Peut-on dire que ces hommes dirigeaient le monde?
  • Quels sont les rapports des moines avec le reste de la société ?
  • Comment expliquer que les moines, en théorie hors du « siècle », aient contribué à la naissance du système féodal ?
  • Le meilleur exemple de cette insertion des moines dans le système féodal, n’est-il pas celui de Cluny, d’abord simple abbaye, devenue deux siècles après sa fondation en 912 la plus grande congrégation religieuse du monde chrétien ?
  • Par la suite, les moines clunisiens ont été « corrompus » par l’afflux de richesses et le goût du pouvoir… N’y-a-t-il eu aucune résistance à cette évolution du monachisme ? Une volonté de remettre la spiritualité au centre de la vie monastique ?
  • Au XIIIe siècle, le monachisme traditionnel semble donc en panne, comme désarmé face aux initiatives d’un laïcat plus éduqué, qui n’a plus de raisons de s’en remettre uniquement aux moines. C’est aussi le moment où des Ordres religieux d’un genre nouveau font leur apparition que l’on appelle les Mendiants. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Et peut-on dire qu’ils ont supplanté les moines ?

Notre professeur: Normalien et ancien membre de l’École française de RomeArnaud Fossier est actuellement Maître de conférences en histoire à l’université de Bourgogne. Ses recherches portent sur le gouvernement de l’Église et l’Italie médiévale. Il vient de publier à l’Ecole française de Rome: Le bureau des âmes, Écritures et pratiques administratives de la Pénitencerie apostolique (XIIIe-XIVe siècle). Arnaud Fossier présente pour Storiavoce une série consacrée à la Chrétienté médiévale en trois volets.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.


Nous écouter