Les Évangiles au risque de l’Histoire

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 48’07.

Régulièrement, dans la tradition du XIXe siècle, l’historicité des Évangiles est remise en cause par des sceptiques ou des idéologues. En donnant à Jésus, son personnage central, une dimension purement mythologique, le très médiatique Michel Onfray est le dernier en date a avoir porté cette thèse dans son livre Décadence, sans avoir les compétences ni d’un bibliste, d’un exégète ou d’un historien. Or, la science historique et archéologique progresse chaque jour et révèle au contraire que ces textes décrivent sans contradiction la société palestinienne du Ier siècle. Ouvrage de foi, le Nouveau Testament composé des Évangiles, des Actes des apôtres et de plusieurs lettres n’en reste pas moins une compilation de textes essentiels dans la compréhension du Ier siècle de notre ère. Que dit l’histoire de ces textes ? Sont-ils cohérents ? Que nous apprennent-ils du contexte de l’époque et est-ce compatible avec ce que la science nous en dit désormais ? À travers un parcours historique et archéologique, l’archéologue Bruno Bioul rend accessible ces découvertes dans un tableau d’ensemble qui donnent aux Évangiles une cohérence insoupçonnée. Il présente dans la première partie de cette émission le métier d’archéologue. Il est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Bruno Bioul est historien et archéologue professionnel, diplômé de l’université catholique de Louvain. Il est chargé d’enseignement à l’université de Bourgogne, rédacteur en chef de la revue d’archéologie et d’histoire Archéothéma, auteur d’un livre sur les manuscrits de Qumran, Il a choisi de vulgariser au mieux les innombrables découvertes que les sciences historiques nous dévoilent. Il est l’auteur du livre Les Évangiles au risque de l’Histoire (Artège, 432 pages, 21,90€).

La vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. L’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *