Existe-t-il un libéralisme français dans l’histoire?

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 21’06. 

Le libéralisme français connut son heure de gloire sous la monarchie de  Juillet, entre 1830 et 1848. Louis-Philippe est alors au pouvoir et s’entoure d’hommes de valeur  dont François Guizot, Casimir Perier, Jacques Laffitte  ou encore le duc de Broglie. Ils sont imprégnés de  la pensée d’intellectuels tels que Frédéric Bastiat,  Alexis de Tocqueville et Jean-Baptiste Say. Sous leur houlette, en dix-huit ans, la France rattrape une partie du retard économique qu’elle avait accumulé sur l’Angleterre. Les grandes banques voient  le jour, la sidérurgie, le textile, les activités minières  se développent. Le pays se dote d’infrastructures  telles que le chemin de fer, qui commence à relier les  grandes villes, et les canaux. Ce que Louis-Philippe  réalisa, dans une France épuisée par les guerres  et les changements de régime, fut le dépassement  des clivages politiques pour gouverner au centre et  moderniser le pays en impulsant du mouvement tout  en préservant sa stabilité. Jean-Baptiste Noé nous présente ces dix-huit années dans ce Cours d’Histoire. il est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Docteur en Histoire économique et chercheur associé à Paris Sorbonne Université, Jean-Baptiste Noé est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés au libéralisme et notamment: La parenthèse libérale, dix-huit années qui ont changé la France (Calmann Lévy, 174 pages, 17€). Il a co-écrit La Révolte fiscale, Histoire, théorie et avatars (Calmann Lévy an association avec L’Opinion, 222 pages, 18€).

La vidéo ci-dessous est une reprise de l’audio. L’image est donc fixe. 

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *