Aller au contenu

La lutte de Charles Quint et François Ier

« Vu la méfiance respective et l’absence de volonté pour trouver un compromis satisfaisant, seul le pouvoir des armes était capable de dénouer une telle situation. » 2è volet de notre Cours d'Histoire consacré à Charles Quint.
Christophe Dickès
Publié le 13/02/2022

Alors qu’il ne semblait pas être doté d’une personnalité hors du commun, ni de qualités singulières, Charles Quint est un des personnages les plus importants de l’histoire européenne. Il était ainsi à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Storiavoce vous propose d’aborder son règne sous deux angles différents. Après avoir vu l’idée impériale et l’exercice du pouvoir la semaine passée, nous nous penchons aujourd’hui sur un des éléments clés du règne : l’affrontement entre Charles et François Ier: « Vu la méfiance respective et l’absence de volonté pour trouver un compromis satisfaisant, seul le pouvoir des armes était capable de dénouer une telle situation. » Juan-Carlos d’Amico est l’invité de Christophe Dickès. Il répond aux questions suivantes:

  1. Quelles sont les origines du conflit entre la France et l’empire?
  2. Est-ce que François n’entre pas trop tard dans le conflit pour vaincre?
  3. Comment se passe sa fameuse captivité?
  4. Peut-on parler d’une haine entre les deux hommes?
  5. Faut-il opposer l’inconstance de François et les dissimulations de Charles ?
  6. Charles était-il plus chevaleresque que son rival et beau frère?
  7. Comment Charles gagne-t-il cet affrontement?

L’invité : Professeur à l’université de Caen Normandie, Juan-Carlos d’Amico, spécialiste de ‘l’Italie du XVIe siècle, a publié de nombreux ouvrages sur la période. Il vient de coéditer avec Alexandra Danet, professeur agrégée et docteur en langues et littératures romanes, Charles Quint, Un rêve impérial pour l’Europe (Perrin, 763 pages, 27€).

Notre sélection d'articles sur le même sujet

Nous écouter