Nos professeurs

En une vingtaine de minutes, nos Cours d’histoire s’arrêtent sur un personnage, un événement précis  ou une pensée politique ou religieuse afin d’illustrer les programmes de collège et de lycée. Les Cours d’Histoire constituent ainsi un pont entre le monde universitaire de la recherche et l’enseignement secondaire. Ils s’adressent avant tout aux professeurs d’Histoire de collège et de lycée #TeamHG.

HISTOIRE ANTIQUE

Stéphane Benoist est professeur d’histoire romaine à l’Université de Lille III et fut directeur de l’équipe HALMA (UMR8164) de 2015 à 2019. Il est entre l’auteur de Rome. Des origines au VIe siècle de notre ère, « Une histoire personnelle » (Puf, 2016) et Le pouvoir à Rome (CNRS Editions, 336 pages, 25€). Il traite pour Storiavoce du pouvoir à Rome dans l’espace, le temps et à travers ses grandes figures.

Jean-Louis Brunaux est chercheur au CNRS (Laboratoire d’archéologie de l’ENS). Il a dirigé de nombreuses fouilles sur les sites gaulois de Picardie, à Gournay-sur-Aronde, Saint-Maur, La Chaussée-Tirancourt et Montmartin. Jean-Louis Brunaux a rédigé plusieurs monographies sur les résultats de ses recherches archéologiques et des ouvrages de synthèse. Il est l’auteur d’une monographie consacrée à Alésia (Gallimard, 2012) et il vient de publier Vercingétorix dans la collection biographies de chez Gallimard et Les Gaulois, Vérités et Légendes (Perrin, 2019). Il traite pour Storiavoce de la question de la conquête romaine (Ex. des Gaulois).

Spécialiste d’Histoire antique, Dimitri Tilloi d’Ambrosi est professeur agrégé d’histoire. Doctorant à l’Université Jean Moulin Lyon III, il travaille actuellement dans le secondaire. Ses recherches et sa thèse portent sur l’alimentation, la diététique et la médecine à l’époque romaine. Il est également l’auteur de l’ouvrage L’Empire romain par le menu paru chez Arkhé Editions. A l’affût de la moindre découverte archéologique, Dimitri communique très régulièrement sur la romanité sur son compte TwitterDimitri Tilloi d’Ambrosi a donné des Cours d’Histoire antique pour Storiavoce consacrés au gouvernement impérial, à la romanité et la citoyenneté romaine. 

Catherine Saliou, ancienne pensionnaire scientifique de l’Institut français d’archéologie du Proche-Orient (Damas), est professeure d’histoire romaine à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et directrice d’études à l’École pratique des hautes études. Elle vient de publier Le Proche-Orient, de Pompée à Muhammad (Belin, 594 pages, 49€). Elle a aussi publié Le Traité d’urbanisme de Julien d’Ascalon et a également dirigé ou co-dirigé des ouvrages collectifs, parmi lesquels Antioche de Syrie. Histoire, images et traces de la ville antique et Gaza dans l’Antiquité tardive. Archéologie, rhétorique et histoire. Elle a réalisé pour Storiavoce des Cours d’Histoire consacrés au Proche-Orient sous domination romaine. 

Normalienne et agrégée de lettres classiques, Laure de Chantal dirige la collection Signets / Belles Lettres. Elle a publié plusieurs ouvrages sur la langue française et la mythologie dont La Bibliothèque classique infernale (2016, 29,50€) ou encore avec Jean-Louis Poirier la Bibliothèque mythologique idéale (Belles lettres, 29€). Enfin, elle vient de lancer la collection des Petits latins qui permet d’améliorer son français grâce au… latin. Elle a réalisé pour Storiavoce une série consacrée aux mythes gréco-romains.

Virginie Girod est docteur en Histoire (Paris IV-Sorbonne). Elle a travaillé sous la direction de Yann Le Bohec sur la sexualité et la femme à l’époque romaine. Elle a enseigné l’histoire romaine à l’université populaire de Caen de 2014 à 2016 et enseigne aujourd’hui à Paris VII. Aujourd’hui, elle collabore pour de nombreux magazines tels que Le Point, L’Histoire, Historia, etc. Elle est l’auteur chez Tallandier de Les femmes et le Sexe dans la Rome antique (2013), Agrippine (2015) et Theodora (2018). Elle a réalisé pour Storiavoce des Cours d’Histoire consacrés aux auteurs romains. 

Claire Sotinel est professeur d’histoire romaine à l’Université Paris Est Créteil et dirige le Centre de Recherche en Histoire Européenne Comparée. Spécialiste de l’Antiquité tardive, elle s’intéresse particulièrement à l’impact des changements religieux sur les sociétés de la Méditerranée occidentale entre le IIIe et le VIe siècle. Elle a notamment publié Rome la Fin d’un empire De Caracalla à Théodoric (212-fin du Ve siècle) chez Belin dans la Collection Mondes anciens de Joël Cornette.  Elle présente sur Storiavoce une série de cours sur la fin de l’Empire romain et l’époque constantinienne. 

Benoît Rossignol est maître de Conférence à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Spécialiste de l’Antiquité il a publié  un magistral Marc Aurèle (Editions Perrin, 680 pages, 29€) qui fera date. Une biographie dense dont la particularité est non pas de s’arrêter seulement sur la vie de Marc Aurèle, mais aussi de décrire le milieu dans lequel il évolue. Il présente sur Storiavoce une série de cours sur trois aspects du règne de Marc Aurèle.

Historienne, diplômée d’hébreu, d’araméen et d’akkadien, spécialiste incontestée de la Phénicie, Josette Elayi a enseigné aux universités de Beyrouth et de Bagdad avant de poursuivre ses recherches à Paris au Collège de France. Elle a dirigé de nombreux colloques sur le sujet et produit de nombreux livres spécialisés sur le sujet. En 2007, elle a été faite chevalier de la légion d’honneur pour ses travaux sur la Phénicie. Elle vient de publier L’Empire assyrien (Perrin, 560 pages, 23€). Josette Elayi présente pour Storiavoce une série sur l’Assyrie. 

Pierre Tallet est égyptologue et agrégé d’histoire. Il a dirigé de nombreux chantiers de fouilles archéologiques  (Daklha, Bahariya, Sinaï etc.) Président de la Société française d’Egyptologie, il vient de publier  L’Egypte pharaonique, histoire, société, culture (480 pages, 26.50 €) avec Frédéric Peyraudau, Chloé Ragazzoli, et Claire Somaglino aux éditions Armand Colin. Pierre Tallet présente sur Storiavoce une série sur l’Egypte. 

HISTOIRE MÉDIÉVALE

Agrégée d’histoire, Christelle Balouzat-Loubet a soutenu une thèse sur « le gouvernement de la comtesse Mahaut en Artois (1302-1329) », menée à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est actuellement Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Lorraine (site de Nancy). Elle est l’auteur de Mahaut d’Artois (Perrin, 224 pages) et de Louis X, Philippe V, Charles IV, les derniers capétiens (Passé composé, 208 pages). Elle a réalisé pour Storiavoce des Cours d’Histoire sur les rois médiévaux. 

Doctorante en Histoire médiévale à Paris IV Sorbonne (direction d’Elisabeth Crouzet-Pavan), Pauline Guéna enseigne en cours de licence (ATER). Elle est co-auteur avec Florian Besson, Catherine Kikuchi et Annabelle Marin, d’Actuel Moyen-Âge – Et si la modernité était ailleurs? paru chez Arkhé édition. Elle anime le site Actuel Moyen-Âge. Membre du groupe de chercheurs médiévistes Questes, elle a participé au livre Le bathyscaphe d’Alexandre, l’homme et la Mer au Moyen-Âge paru aux éditions Vendémiaires. Sa thèse porte sur Venise à l’époque médiévale. Pauline Guéna est l’auteure d’une série consacrée à la Méditerranée médiévale. Elle a réalisé pour Storiavoce des Cours d’Histoire consacrés à la Méditerranée médiévale. 

Normalien et ancien membre de l’École française de Rome, Arnaud Fossier est actuellement Maître de conférences en histoire à l’université de Bourgogne. Ses recherches portent sur le gouvernement de l’Église et l’Italie médiévale. Il vient de publier à l’Ecole française de Rome: Le bureau des âmes, Écritures et pratiques administratives de la Pénitencerie apostolique (XIIIe-XIVe siècle). Arnaud Fossier est l’auteur de deux séries consacrées à la Chrétienté médiévale

Olivier Hanne est médiéviste, chercheur associé à l’université d’Aix. Il a consacré sa thèse à Lothaire de Segni, futur Innocent III qui domina son siècle et l’histoire du christianisme en réunissant le IVe concile de Latran (1214). Il a consacré à ce pape une monographie remarquable parue chez Belin. Olivier Hanne est aussi spécialiste de l’islam et de ses relations avec le monde chrétien. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié chez Bernard Giovanangeli éditeur trois biographies précieuses parce qu’accessible pour un large public: CharlemagneMahomet et Jeanne d’Arc. Il vient aussi de publier aux éditions L’homme nouveau Le Génie historique du catholicisme dans lequel il fait la part des vérités et légendes sur les “pages sombres de l’histoire” de l’Eglise. Olivier Hanne a donné un Cours d’Histoire médiévale pour Storiavoce consacré à Alcuin et la renaissance carolingienne. 

Paul Bertrand a été directeur adjoint de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, CNRS. Il est Professeur en histoire médiévale à l’Université catholique de Louvain. Il s’intéresse aux cultures graphiques et textuelles médiévales, en ce qu’elles révèlent les rythmes, les dynamiques et les constantes sociales et culturelles. Paul Bertrand mène des recherches en histoire médiévale, du xe au xve siècle, en empruntant de nombreux axes. Son cœur de recherche actuel s’organise autour de l’histoire des cultures graphiques médiévales (appelée aussi, de manière plus restrictive, histoire de la scripturalité ou histoire des pratiques de l’écrit), dans une perspective à la fois d’histoire sociale, matérielle et d’histoire comparée. Il a initié ce courant de recherche dédié à l’histoire des documents d’archives en tant qu’acteurs de l’histoire et non plus seulement en tant que sources, dès sa thèse en 1998. Spécialiste de diplomatique, il a notamment étudié récemment Les écritures ordinaires (Publications de la Sorbonne, 440 pages, 32€) qui font la spécificité des XIIIe et XIVe siècles européens. Il est l’auteur ici d’une série consacrée à l’écriture médiévale. 

HISTOIRE MODERNE 

Hugues Daussy est un historien moderniste, spécialisé dans l’histoire politique du protestantisme. Il est actuellement professeur à l’Université de Franche-Comté, membre honoraire de l’Institut de France, président de la Société Henri IV et président de la Société Française d’Etude du Seizième Siècle. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le parti huguenot. Chronique d’une désillusion (1557-1572) (Genève, Droz, 2014) qui a reçu le prix Chateaubriand 2014. Hugues Daussy a donné des Cours d’Histoire moderne pour Storiavoce consacrés aux Guerres de religion et à la Renaissance

Spécialiste du XVIe siècle, Marie Barral-Baron est agrégée d’Histoire et maître de conférence en histoire moderne à l’université de Franche-Comté. Elle a consacré sa thèse à Érasme sous le direction de Denis Crouzet (Paris IV-Sorbonne. Ses recherches portent sur l’histoire des idées, l’histoire politique et l’histoire culturelle de la première moitié du XVIe siècle. Elle travaille actuellement sur l’influence politique des humanistes évangéliques dans les cours princières européennes de la première moitié du XVIe siècle. Marie Barral-Baron a donné un Cours d’Histoire moderne pour Storiavoce consacré à Érasme et à la République des Lettres.

Edmond Dziembowski est historien, spécialiste d’histoire politique et culturelle du XVIIIème siècle. Auteur de nombreux livres et notamment d’une admirable biographie des frères Pitt (Perrin, 2006) ainsi qu’un ouvrage sur la Guerre de sept ans (Perrin, 2015), couronné par le Prix Chateaubriand. Il vient de publier chez Perrin, Le siècle des Révolutions 1660-1789. Il présente pour Storiavoce une série sur le XVIIIe siècle.

Docteur en histoire de l’université de Paris I, Frédéric Régent s’est spécialisé dans les questions concernant l’esclavage dans les colonies françaises sous l’Ancien Régime et au temps de la Révolution. Il est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Frédéric Régent est l’auteur de Esclavage, métissage, liberté – La Révolution française en Guadeloupe (1789-1802), Grasset, 2004 ; La France et ses esclaves, de la colonisation aux abolitions, 1620-1848, Grasset, 2007, Pluriel, 2012. Il est co-auteur avec Gilda Gonfier et Bruno Maillard : Libres et sans fers. Paroles d’esclaves français. Guadeloupe, Île Bourbon (Réunion), Martinique, Fayard, 2015. Il vient de publier Les maîtres de la Guadeloupe, Propriétaires d’esclaves (1635-1848) (Tallandier, 432 pages, 23.30€). Par décret en date du 22 août 2016,Frédéric  Régent est nommé, pour une durée de trois ans, Président du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage. Frédéric Régent a donné un Cours d’Histoire moderne pour Storiavoce consacré à l’ouverture atlantique de la France, la colonisation et l’esclavage. 

Ingénieur d’études à l’Université de Rouen Normandie, Benoît Roux est historien. Il a soutenu en 2019, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, une thèse consacrée aux relations entre  Français et Amérindiens dans les Petites Antilles au XVIIsiècle. Au croisement de l’histoire coloniale et de l’histoire indienne, ses travaux s’attachent à mettre en lumière ce chapitre méconnu, mais également à désenclaver des histoires généralement séparées dans la production scientifique, alors qu’elles apparaissent indissociables. Sa réflexion sur les processus de circulation et de transformation des savoirs nouveaux dans l’espace colonial français aux Antilles, l’a conduit à s’intéresser particulièrement à l’histoire des collections d’objets caraïbes et amazoniennes d’Ancien Régime. Il présente sur Storiavoce une série consacrée à l’histoire coloniale et aux Amérindiens. 

Corse de naissance, indéfectiblement attaché à son île d’origine, Michel Vergé-Franceschi lui a rendu hommage dans plusieurs ouvrages. Il est un des grands spécialistes d’histoire moderne et tout spécialement du monde maritime. Auteur de très nombreux ouvrages, il a publié chez Payot une biographie de Colbert mais aussi de Ninon de Lenclos. Professeur d’histoire moderne à l’université de Tours, il a été l’invité de Storiavoce pour évoquer la figure de Pozzo di Borgo, l’ennemi juré de Napoléon (Payot, 411 pages, 24€). Ces deux livres La mer et Henri le Navigateur viennent d’être réédités dans la collection de poche des Editions du Félin. Michel Vergé-Franceschi a donné un cours sur l’absolutisme en France.

Agnès Walch est spécialiste de l’Ancien Régime ainsi que de l’histoire du mariage et du couple. Maître de conférences puis professeur d’université à l’université d’Artois à Arras, inspectrice générale de l’Igésr, elle a été nommé en février 2020 suite au conseil des ministres rectrice de l’académie de Reims. Elle est l’auteur de Histoire de l’adultère et de la Marquise de Brinvilliers. Elle a notamment publié aux éditions Perrin: La Vie sous l’Ancien Régime (363 pages, 24€) et présente sur Storiavoce une série sur cet ouvrage.

Thierry Sarmant, archiviste paléographe, docteur habilité de l’université Paris I, est directeur des collections du Mobilier national. Il a notamment publié Louis XIV. Homme et roi et, chez Perrin, 1715. La France et le monde. Il a été l’un des commissaires de l’exposition qui s’est tenue au Grand Trianon en 2017, Pierre le Grand. Un tsar en France, 1717. Il vient de publier Pierre Ier Grand, la Russie et le Monde (500 pages, 26€). Il présente sur Storiavoce un cours sur Pierre le Grand. 

Jean-Louis Fournel est professeur à l’université Paris-8 Vincennes/Saint-Denis. Il est l’auteur, avec Jean-Claude Zancarini, professeur des universités émérite à l’ENS de Lyon, de nombreux travaux sur l’histoire de la pensée politique italienne de l’Ancien Régime, dont Les Guerres d’Italie. Les batailles pour l’Europe (1494-1559), La Politique de l’expérience et La Grammaire de la République. Ensemble, ils ont aussi proposé plusieurs éditions françaises commentées des œuvres de Savonarole, Machiavel et Guicciardini. Ils viennent de publier chez Passés / Composés: Machiavel, une vie en guerres (624 pages, 27€). Il présente sur Storiavoce un cours sur Machiavel.

Professeur à l’Université Paris Nanterre, Nicolas Schapira est spécialiste de l’histoire politique de l’écrit et du phénomène littéraire au XVIIe siècle. Il participe aux travaux du Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur l’Histoire du Littéraire de l’EHESS. Il vient de publier chez Albin MichelMaîtres et secrétaires (XVIe-XVIIIe siècles), l’exercice du pouvoir dans la France d’Ancien Régime. Nicolas Schapira présente une série en deux parties sur l’écriture à l'”époque moderne.

HISTOIRE CONTEMPORAINE 

Professeur d’histoire contemporaine à Paris-IV Sorbonne, Olivier Dard travaille aussi dans le cadre de l’UMR, c’est-à-dire l’unité mixte de recherche avec Paris I et le CNRS pour le laboratoire en histoire des relations internationales contemporaines et des mondes étrangers. Auteurs de nombreux ouvrages, directeurs de nombreux travaux, il vient de publier aux éditions du Cerf un Dictionnaire du Conservatisme avec Frédéric Rouvillois et Christophe Boutin. Il a co-dirigé avec Éric Anceau et Jacques-Olivier Boudon un colloque sur les Internationales dont les actes ont été publiés sous le titre:  Histoire des Internationales, Paris, Nouveau Monde, Collection « LabEx EHNE », 2017. Olivier Dard a donné des Cours d’Histoire contemporaine pour Storiavoce consacrés aux idées politiques au XXe siècle.  

Gilles Ferragu est maître de conférence à l’Université Paris-Nanterre. Spécialiste des relations internationales, de la guerre et du terrorisme, il a dirigé de nombreux ouvrages sur la diplomatie. Il est aussi l’auteur d’une Histoire du terrorisme parue chez Perrin en 2014 , rééditée et réactualisée sous format poche. Il traite pour Storiavoce des nouvelles conflictualités et de la notion de puissance. 

Docteur en Histoire (Paris-IV-Sorbonne), Frédéric Le Moal est spécialiste de l’Italie et des Balkans. Il enseigne à l’Ecole militaire de Saint-Cyr, à l’Institut Catholique de Paris et à l’IRCOM. Il a publié plusieurs ouvrages dont une biographie du roi Victor-Emmanuel III (Perrin, 2014) et une Histoire du fascisme (Perrin, 2018). Il a été l’invité de Storiavoce pour évoquer le Vatican face aux totalitarismesFrédéric Le Moal a donné des Cours d’Histoire contemporaine pour Storiavoce consacrés aux totalitarismes du XXe siècle

George-Henri Soutou est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Sorbonne et membre de l’Académie des sciences morales et politiques. Grand spécialiste de la Grande Guerre et de la Guerre froide, il a dirigé de nombreux travaux sur ces questions et a publié plusieurs ouvrages (La Guerre de cinquante ans, 2001; La Grande illusion, quand la France perdait la guerre, 2015). Il vient d’éditer chez Tallandier La Guerre froide de la France 1941-1990. Le professeur Soutou a donné des Cours d’Histoire contemporaine pour Storiavoce consacrés à la Guerre froide.   

Bénédicte Vergez-Chaignon est diplômée de Sciences Politiques et Docteur en Histoire. Spécialiste de la France et de la Deuxième Guerre Mondiale, elle a travaillé sous la direction de Serge Berstein. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont une biographie de Pétain qui fait autorité. L’ouvrage, qui a été salué unanimement, a reçu le prix de la biographie politique 2014 et le prix de la biographie du Point en 2015. Le livre est disponible en poche chez Tempus (1276 pages, 16€). Bénédicte Vergez-Chaignon vient de publier chez Flammarion, Jean Moulin, l’affranchi. Elle présente pour Storiavoce une série consacrée aux “Visages de Philippe Pétain”. 

Membre de l’Institut universitaire de France et professeur des universités à l’Ecole normale supérieure de CachanOlivier Wieviorka, est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale auxquelles il a consacré plusieurs livres qui font autorité, dont une Histoire du Débarquement et une Histoire de la Résistance. Il a récemment publié avec Jean Lopez Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin). Olivier Wieviorka a donné des Cours d’Histoire contemporaine pour Storiavoce consacrés à la Seconde Guerre mondiale et aux lieux de mémoires.

L’invité: Xavier Vigna est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Nanterre.  Spécialiste de l’histoire de ouvriers, il a entre autres publié une Histoire des ouvriers en France au XXe siècle (Collection Tempus, 480 pages, 10€). Pour Storiavoce, Xavier Vigna a réalisée une série consacrée aux ouvriers au XXe siècle.

Ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, major de l’agrégation d’histoire, docteur en histoire contemporaine, Hélène de Lauzun est spécialiste de l’histoire de l’Autriche, et plus précisément de ses relations avec la France. Elle enseigne à l’EPP et à l’ICES. Elle vient de publier aux éditions Perrin une Histoire de l’Autriche (440 pages, 24€). Hélène a réalisé pour Storiavoce une série sur l’Autriche moderne et contemporaine.

   

 

Comments are closed