Vie et Mort de Sardanapale

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 20’56.

Rendu tristement célèbre dans l’actualité avec la destruction des statues du musée de Mossoul par l’Etat islamique, l’empire assyrien est ni plus ni moins que le premier empire universel connu dans l’histoire des civilisations. Dans une nouvelle série de trois émissions, Storiavoce vous propose de partir à la découverte de cet empire méconnu. Après avoir vu  l’Assyrie dans ses limites géographiques et chronologiques puis la civilisation assyrienne, notre dernier volet est consacré à l’apogée de l’empire avec cette figure Assurbanipal… plus connu en France, sous le nom de Sardanapale. Tout le monde connaît le tableau de Delacroix : la mort de Sardanapale. Alors vérité ou bien légende? Josette Elayi est l’invitée de Christophe Dickès.

  1. Que signifie Assurbanipal ? Que sait-on de lui, de son éducation mais aussi de son apparence ?
  2. Son père Assarhaddon a désigné ses deux fils : ce qui est étonnant puisque c’est le plus âgé qui normalement devient roi. Comment expliquer cette direction bicéphale ?
  3. Que sait-on des rapports avec son frère, Shamash Shum Ukin ? Ils vont s’affronter entre 651 et 647… Est-ce une véritable guerre civile à laquelle nous assistons ?
  4. Est-ce un roi guerrier ?
  5. Quelles sont ses grandes réalisations ?
  6. Roi intellectuel, il est à l’origine des bibliothèques modernes : d’où vient cette paternité ?
  7. Comment expliquer le peu de sources sur la fin de son règne?
  8.  La mort de Sardanapale relève-t-elle de la légende
  9. Quelles sont les raisons de la fin de l’Empire assyrien ?

Notre invitée: Historienne, diplômée d’hébreu, d’araméen et d’akkadien, spécialiste incontestée de la Phénicie, Josette Elayi a enseigné aux universités de Beyrouth et de Bagdad avant de poursuivre ses recherches à Paris au Collège de France. Elle a dirigé de nombreux colloques sur le sujet et produit de nombreux livres spécialisés sur le sujet. En 2007, elle a été faite chevalier de la légion d’honneur pour ses travaux sur la Phénicie. Elle vient de publier L’Empire assyrien (Perrin, 560 pages, 23€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *