Rome, capitale européenne de la musique au XVIIIe

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube et Ausha. Durée totale de l’émission: 26’43. 

A la croisée des histoires sociale, culturelle et économique, ce cours d’histoire en deux parties s’essaie à brosser un panorama musical de ce flamboyant XVIIIe siècle, à comprendre ce qui le caractérise, ce qu’il apporte comme transformations artistiques et sociales au sein de la société romaine de cette époque. Que représente le XVIIIe siècle dans l’histoire de la musique en Italie et surtout à Rome? De quelle manière l’évolution des goûts musicaux se manifeste-t-elle? Quels sont les principaux lieux de spectacles? Quel rôle les grandes familles aristocratiques romaines jouent-elles dans cette effervescence musicale? Rome est-elle comparable aux éblouissantes capitales européennes de la musique que sont Venise et Naples? Autant de questions qui figurent au cœur de ce premier cours d’histoire ; une seconde partie sera consacrée aux métiers de la musique, aux artistes et aux conditions d’exercice de leur profession.

Notre invitée : Élodie Oriol est docteure en Histoire moderne, membre de la section Époques moderne et contemporaine de l’École française de Rome. Elle est également chercheuse associée au laboratoire TELEMMe et membre du LIA MediterraPolis. Elle publie Vivre de la musique à Rome au XVIIIe siècle dans la collection de l’École française de Rome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *