Parler politique dans la Grèce ancienne

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessus ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible sur Youtube, Deezer, Spotify, Ausha, I Pod, etc. Durée totale de l’émission: 36’35.

Dans une série de Cours d’Histoire divisée en deux parties, la grande helléniste Danielle Jouanna évoque la politique et l’exercice démocratique dans la Grèce ancienne. Dans un premier volet, l’historienne aborde la question de la parole politique, intimement mêlée à l’expression démocratique. Invitée par Christophe Dickès, elle répond aux questions suivantes: 

  • Comment définir l’oligarchie? Donnait-on la parole au peuple en oligarchie ? L’oligarchie varie-t-elle selon que l’on se trouve à Sparte ou à Athènes ?
  • Quel sens donner au mot peuple dans la démocratie athénienne ? Quelle est la place du peuple dans la constitution athénienne ?
  • Peut-on comparer la démocratie athénienne à notre démocratie ?
  • Comment se passaient les réunions à l’assemblée et les prises de paroles concrètement ? Qui pouvait vraiment parler ? Qui assistait à ces assemblées ?
  • Qui sont les grands orateurs de la période classique et leur professeur de rhétoriques?
  • Parlait-on politique ailleurs, en dehors des assemblées ? Quelle est la place de la parole des femmes?
  • Pouvait-on réussir en politique sans être riche ? Qu’est-ce que l’hétairie?

L’invitée: Danielle Jouanna, helléniste et historienne, a déjà publié plusieurs essais : Aspasie de Milet (2005, prix Diane Potier-Boès de l’Académie Française), L’Europe est née en Grèce (2009), ainsi que, aux Belles Lettres, Les Grecs aux Enfers (2015), Rire avec les Anciens (2016) et L’Enfant grec au temps de Périclès (2017) et Le Monde comme le voyaient les Grecs (2018). Elle vient de publier La politique : une activité dangereuse en Grèce ancienne? (Belles Lettres, 307 pages, 21,50€).

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *