Aller au contenu

Otages, une histoire de l’Antiquité à Daech

Quelle est l’étymologie du mot otage? Qu’est-ce qu’un otage? Le sens du mot évolue t’il au fil des temps ? Dans cette émission, Gilles Ferragu parcourt les siècles sur un usage politique, de l'antiquité à nos jours.
Christophe Dickès
Publié le 21/05/2020

Avant d’être ces hommes ou ces femmes dont le visage s’affiche dans les médias, alors même que leur vie ne tient qu’à un fil, les otages furent, depuis la plus haute Antiquité, des rouages indispensables aux relations entre puissants, garanties vivantes de la parole du chef. Jusqu’au XVIIIe siècle, ils furent associés malgré eux à chaque alliance, chaque traité, et même utilisés pour garantir la souveraineté d’un prince, tant au regard de ses sujets qu’au regard des dieux. Si l’avènement du droit international mit progressivement un terme à cet usage, celui-ci fut réinvesti par la guerre contemporaine puis par le terrorisme. À partir du XIXe, les armées utilisent des otages sous divers prétextes, et non sans en contester l’usage chez l’adversaire, repoussant, sous une forme diplomatique, les limites de la guerre totale. Considérée comme un crime de guerre dès 1945, la prise d’otages – si elle persiste dans les relations entre États – est désormais le fait du terrorisme, qui y voit une sorte de duel.

Storiavoce propose ici une nouvelle série de cours d’Histoire avec Gille Ferragu. Avant de traiter la question des otages à l’époque antique puis médiévale, il s’arrête ici sur l’histoire des otages, de l’antiquité à nos jours : Quelle est l’étymologie du mot otage? Existe-t-il un point commun entre Aetius le dernier des Romains, Vlad Tepes, Jean de Berry, Marie-Antoinette et Roger Auque ? Qu’est-ce qu’un otage ? Le sens du mot évolue t’il au fil des siècles ? L’élaboration d’un droit international va-t-il changer la nature voire le sort des otages ? Etc. Gilles Ferragu est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité : Gilles Ferragu est maître de conférence à l’Université Paris-Nanterre. Spécialiste des relations internationales, de la guerre et du terrorisme, il a dirigé de nombreux ouvrages sur la diplomatie. Il est aussi l’auteur d’une Histoire du terrorisme parue chez Perrin en 2014 , rééditée et réactualisée sous format poche. Il vient de publier chez Folio Otages, une Histoire de l’antiquité à nos jours.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce ? Cliquez ICI.


Nous écouter