Entre Séparation et Ralliement : le cas Albert de Mun.

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 1’04”39.

Brandi comme un symbole de liberté, un élément majeur pour l’apaisement de la République face à une Église hargneuse et antisémite, pourtant creuset de l’invention de la laïcité, l’histoire de la séparation de l’Église et de l’Etat fait figure de légende nationale réinventée qui, parfois, sert de support assez facile aux arguments politiques. Mais l’histoire est compliquée et nuancée, périlleuse dans son écriture. C’est surtout le cas de l’histoire de ce début du XXème siècle marquée par la Troisième république, l’affaire Dreyfus, l’affaire des Fiches, les tensions entre l’Église romaine et la République, la guerre scolaire, la colonisation et la Séparation de l’église et de l’état. Pour mieux comprendre la laïcité,  qui souffre de beaucoup de clichés et auxquels on en adjoint d’autres sur la liberté de culte, Storiavoce vous propose un retour aux sources à travers le parcours d’une personnalité catholique de ce début du XXème et en particulier son attitude et son action face au Ralliement et à la Séparation de l’Eglise et de l’Etat: Albert de Mun. Edouard Coquet est l’invité de Mari-Gwenn Carichon.

L’auteur : Édouard Coquet, agrégé d’histoire, a publié son mémoire de master aux éditions Cerf Patrimoines sous le titre : Albert de Mun et la séparation de l’Eglise et de l’Etat (1904-1907), “soldat vaincu d’une cause invincible”. Il vient se de soutenir sa thèse de doctorat sur La France coloniale et l’Eglise.

One Comment

  1. Emission très intéressante. Merci à Storiavoce pour cette interview. J’écoute votre programme des États-Unis pour peaufiner mon français et apprendre les sujets sur l’histoire de la France. Toujours intéressant!

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *