Aller au contenu

Comment définir la « Résistance »?

Faut il parler de la Résistance ou des Résistances? La Résistance se définit-elle par une action ou par une idée? Doit-elle redouter son historisation? L'historien Olivier Wieviorka dirige une nouvelle série de nos [Cours d'Histoire].
Christophe Dickès
Publié le 08/10/2018

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 14’00.

« Comment définir la Résistance » constitue le premier volet de nos [Cours d’Histoire] consacrés à la Résistance (Programme de Troisième et de Première). Dans cette première émission, l’historien Olivier Wieviorka répond aux questions suivantes:

  • Faut il parler de la Résistance ou des Résistances?
  • La Résistance se définit-elle par son action, par une pratique ou bien par une idée?
  • La transgression est-elle la composante essentielle de la Résistance?
  • Quelle est la différence entre la Résistance organisation et la Résistance mouvement?
  • Faut-il expliquer ou émouvoir? Sortir du mythe et prendre des « Bastille mémorielles »?
  • La Résistance doit-elle redouter son historisation?

L’invité: Membre de l’Institut universitaire de France et professeur des universités à l’Ecole normale supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka, est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale auxquelles il a consacré plusieurs livres qui font autorité, dont une Histoire du Débarquement et une Histoire de la Résistance. Il a publié avec Jean Lopez Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin) et co-dirigé une Histoire militaire de la France avec Hervé Drévillon (Perrin-Ministère des Armées).

Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. L’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.


Nous écouter