Aller au contenu

Barbarossa : guerre totale, bataille absolue

Après avoir considéré les origines de l'opération Barbarossa de 1941 dans une première partie, Storiavoce s'arrête sur la nature absolue et totale de cette bataille qui voit l’affrontement de la Russie soviétique et de l'Allemagne nazie.
Christophe Dickès
Publié le 05/09/2019

Après avoir considéré les origines de l’opération Barbarossa de 1941 dans une première partie, Storiavoce s’arrête sur la nature absolue et totale de cette bataille qui voit l’affrontement de la Russie soviétique et de l’Allemagne nazie. D’où vient le nom de Barbarossa? Quelle est la nature des forces engagées? Comment les deux armées se sont-elles préparées et quelles étaient leurs conceptions militaires? La réalité de l’affrontement va -t-elle amener les deux belligérants à abandonner leur dimension totalitaire? Enfin, comment expliquer la défaite de l’Allemagne nazie? Jean Lopez est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité : Jean Lopez, directeur de la rédaction de Guerres et Histoire, s’est signalé par une série d’ouvrages revisitant le front germano-soviétique dont, avec Lasha Otkhmezuri, une biographie de Joukov unanimement saluée (Tempus). Il a en outre codirigé, avec Olivier Wieviorka, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin) et, toujours chez le même éditeur, avec Nicolas Aubin, Vincent Bernard et Nicolas Guillerat, l’Infographie de la Seconde Guerre mondiale.  Avec Lasha Otkhmezuri, Jean Lopez est l’auteur d’une monographie magistrale intitulée Barbarossa 1941, La Guerre absolue (Passés/Composés, 957 pages, 31€).

Vous souhaitez soutenir Storiavoce ? Cliquez ICI.


Nous écouter