Mondes en guerre (1870-1945) : une violence inédite?

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 46’38.

Il y a un peu plus d’un an sortait aux éditions Passés/Composés, en lien avec le Ministère des Armées, un ouvrage intitulé Mondes en guerres. Ce texte volumineux, dirigé par Giusto Traina, professeur d’histoire romaine à la Sorbonne, présentait une histoire de la guerre, de la préhistoire au Moyen-Âge portée par un récit scientifique et plus de cent-cinquante documents. Le mois suivant, le deuxième tome dirigé par Hervé Drévillon (directeur du S.H.A.T), était lui consacré à l’âge classique, du XVe au XIXe siècle. Un an plus tard, et après la crise du Covid qui en a retardé sa publication, le tome III, qui couvre la période 1870-1945, est désormais disponible.

Des nombreux thèmes abordés dans l’ouvrage, cette émission s’arrête sur la question de la violence. Au regard des massacres et des exterminations de masse, des tueries collectives et autres armes de destruction massives, cette violence est-elle inédite dans l’histoire de l’humanité?  Comment expliquer cette violence et peut-on la « comprendre » ? Doit-on avoir une approche globale et sur le temps long du phénomène ou, au contraire, une approche locale? Quelles sont aussi les autres disciplines qui se sont engagées afin de décortiquer la violence? Invité de Storiavoce, André Loez répond aux questions de Christophe Dickès.

L’invité: André Loez est docteur en histoire contemporaine et professeur agrégé en classes préparatoires (Lettres Supérieures). Il est chargé de cours pour le 1er cycle à Sciences Po Paris. Coanimateur du séminaire de recherche “la guerre des sciences sociales” (ENS/Jourdan). Il anime le site de podcasts Paroles d’Histoire. Il vient de diriger le troisième tome de Mondes en Guerre – Guerres mondiales et impériales, 1870-1945 (Passés/Composés, 760 pages, 39€).

Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. l’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

 

 

3 Comments

  1. je doute que cette radio vie des dons. Tout ici est un sorte de marketing des livres d’histoire. Les emissions ne sont pas des debats, non plus des discussions complexes, mais plustot des presentations du contenu.

     
    • Oui et alors… C’est à mon sens intéressant d’écouter un historien longuement évoqué un sujet qu’il connaît (ayant même pu écrire un livre dessus) sans être interrompu par un journaliste voulant absolument enfermer son invité dans des cases médiatiques. Peut-être que ce choix ne passionnera pas tous les auditeurs mais moi, cela me plait.
      Il m’ait même arrivé de faire un don pour que Storiavoce continue à vivre, ou acheter un livre d’un des invités.

       
    • Cher Alex, nous assumons totalement ce statut qui vise à mettre en avant les livres d’histoire écrits par des universitaires. Si nous n’organisons pas de débat, c’est simplement faute de moyens et de temps. Nous restons une radio associative. En revanche nos Cours d’histoire font précisément le point sur les débats historiographiques. Enfin, concernant plus précisément cette émission, je ne pense pas que votre propos soit juste: André Loez a ici l’humilité de montrer comment le concept de violence a été traité par plusieurs écoles historiographiques et sans partie pris. Bien cordialement. CD.

       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *