Aller au contenu

Le siècle des révolutions : le laboratoire anglais (1660-1750)

Première partie d'une série de [Cours d’Histoire] consacrée au siècle des Révolutions.
Mari-Gwenn Carichon
Publié le 23/12/2019

Première partie de notre [Cours d’Histoire] consacré au siècle des Révolutions. En 1689: Guillaume d’Orange et sa femme Marie deviennent les symboles d’une nouvelle ère politique et idéologique : l’Angleterre devient une monarchie constitutionnelle. Un retournement politique qualifié de « révolution » qui inspirera de nombreux pays. Quelles définitions recouvrent alors le terme « révolution »? Peut-on réellement associer les révolutions réformatrices britanniques à la Révolution française de 1789 ? Quelles sont les solutions mises en avant par les Britanniques pour « sortit ennoblie, politiquement, moralement et intellectuellement de l’épisode révolutionnaire » ? Quel modèle ont-ils voulu offrir aux monarchies d’Europe et notamment à la France ? Edmond Dziembowski est interrogé par Mari-Gwenn Carichon.

L’invité : Edmond Dziembowski est historien, spécialiste d’histoire politique et culturelle du XVIIIème siècle. Auteur de nombreux livres et notamment une admirable biographie des frères Pitt (Perrin, 2006) ainsi que la Guerre de sept ans (Perrin, 2015), ouvrage couronné du Prix Chateaubriand. Il vient de publier chez Perrin, Le siècle des Révolutions 1660-1789.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce ? Cliquez ICI.


Nous écouter