Aller au contenu

Comment Homère a dominé le monde

Platon faisait de lui l'instituteur de la Grèce mais que sait-on exactement d'Homère et de son oeuvre? Comment l’Iliade et l’Odyssée ont-ils été écrits et comment l’oeuvre va t’elle participer à l’émergence d’une culture et d’une intelligence grecque?
Christophe Dickès
Publié le 30/05/2019

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 39’27.

Au cours de cette deuxième partie consacrée à la Grèce archaïque, Maria-Cécilia d’Ercole évoque le tournant et même la révolution que constitue le VIIIe siècle avant J.-C. Comment se caractérise cette révolution? Quel rôle joue la religion dans la société? Peut-on parler d’un pan-hellénisme à cette période ? Au delà de ce moment essentiel qui préside à la naissance de la Grèce, d’Ercole évoque par ailleurs le rôle de l’oeuvre homérique: que sait-on exactement d’Homère ? Comment les textes de l’Iliade et l’Odyssée ont-ils été écrits et sait-on exactement les dater ? Peut-on parler de sociétés homériques et quelle est la frontière entre réalité et littérature ? Quels sont les liens entre Homère et l’autre poète grec, Hésiode ? Comment enfin expliquer la postérité de l’oeuvre et surtout, comment l’oeuvre va t’elle participer à l’émergence d’une culture et d’une intelligence grecque?  Autant de questions auxquelles Maria Cecilia d’Ercole répond. Elle est interrogée par Christophe Dickès.

Notre invitée: Maria Cécilia D’Ercole est historienne et archéologue et directrice d’études à l’EHESS. Elle dirige aussi l’’UMR 8210 ANHIMA (Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques). Spécialiste de l’histoire des échanges économiques et culturels dans la Méditerranée antique, Maria Cécilia d’Ercole a notamment écrit Ambres gravés. La collection du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre (Louvre Editions, 2013). Elle a co-écrit avec Julien Zurbach et sous la direction de Brigitte Le Guen La Naissance de la Grèce, De Minos à Solon (3200 à 510  avt J.-C.) (Belin, 688 pages, 49€).

La vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. L’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.


Nous écouter