Sparte: l’autre modèle

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 47’32.

A l’évocation de la Grèce archaïque et antique, nous pensons quasi systématiquement à Athènes comme par réflexe. Athènes, archétype de la cité grecque dont l’Acropole légué par l’histoire nous fascine plus que jamais. Storiavoce vous propose de sortir de cette ville mythique, de vous diriger vers le Sud-Ouest puis de traverser l’isthme de Corinthe. De laisser ensuite sur votre gauche la ville d’Argos qui porte le nom d’un fils de Zeus pour enfin contourner le Mont Parnon afin de vous engager dans une plaine où se trouve la ville de Sparte. Nous avons généralement tendance à faire de cette ville un monde à part, un monde si particulier qu’il a donné à notre langage un adjectif: spartiate. Pourtant ce serait oublier que Sparte « doit être considérée comme une cité grecque de Grecs en Grèce. » Elle nous apparaît ainsi comme un autre modèle parce qu’elle eut à l’époque classique un rayonnement incontestable. Les historiens de l’Antiquité Hérodote, Thucydide, Xénophon sont là pour en témoigner… Aujourd’hui, dans un bel ouvrage paru chez Perrin, l’historien Nicolas Richer évoque son histoire, ses mœurs, sa grandeur et son originalité. Il est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Nicolas Richer, agrégé d’histoire, a été maître de conférences à Paris-I (1994-2000) puis professeur à l’université Strasbourg-II (2000-2003). Il enseigne désormais à l’École normale supérieure lettres et sciences humaines de Lyon. Il est l’auteur de nombreux articles sur Sparte et a déjà publié, aux Publications de la Sorbonne, Les Éphores. Études sur l’histoire et sur l’image de Sparte (VIIIe-IIIe siècle avant J.-C.) (1998; La religion des Spartiates (Belles Lettres); Sparte, Cité des arts, des armes et des lois (Perrin).

Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. l’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *