Patrice Gueniffey & les héros français.

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche Ecouter (rond orange) ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas).  L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube.

Au XIXe siècle, Joseph de Maistre, qui aimait la France, écrivait sur nous les mots suivants : « Le caractère français n’est pas susceptible d’une marche uniforme et continue. Cette obstination imperturbable avec laquelle l’Anglais ou l’Allemand marchent à leur but, sans tomber ni se détourner, n’est pas à l’usage des Français. Chez eux, c’est-à-dire chez nous Français, l’abattement succède à l’enthousiasme et les bévues aux grands coups politiques. Le vaisseau de l’Etat, ne vogue pas sur une mer tranquille : il est tantôt aux nues et tantôt dans l’abîme. De là ces hauts et ces bas, ces alternatives de gloire et d’humiliations si communes dans l’Histoire de France. » De Maistre aurait pu ajouter à ces mots l’idée que, parce que nous aimons vivre sur une mer agitée, il nous est nécessaire parfois d’avoir recours à ces personnages qui, dans notre histoire, sont des sauveurs. Ces héros qui, pendant des décennies peuplaient les pages de  nos manuels scolaire et que l’on est bien en peine de retrouver aujourd’hui… De Vercingétorix à Jeanne d’Arc, de Du Guesclin à François Ier… Mais surtout Louis XIV qui, avec Napoléon et le général de Gaulle, semblent tous les dominer. Pourquoi cela sinon parce que notre pays n’est ni plus ni moins, avec l’Angleterre, qu’un Etat nation depuis bien longtemps et que ces trois hommes, en leurs temps, surent incarnent à la fois l’un et l’autre, l’Etat et la nation. Avec Patrice Gueniffey, Storiavoce vous propose de partir à la découverte de deux d’entre eux : Napoléon et De Gaulle. Et à travers eux, de mieux comprendre ce concept si Français du sauveur. Une émission présentée par Christophe Dickès.

slidegueniffey

L’invité: Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron. Il a notamment écrit un Bonaparte, qui a été unanimement salué par la critique et qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon, et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin/ Le Figaro Histoire). Il vient de publier Napoléon et De Gaulle, deux héros français aux éditions Perrin.

Attention cette vidéo est une reprise de l’enregistrement audiovisuel. L’image est donc fixe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *