Pages de sang (Partie 2)

 

QuételDepuis le début de l’année 2016, aussi bizarre que cela puisse paraître, le livre d’Adolf Hitler Mein Kampf est désormais dans le domaine public. L’ouvrage fut ainsi publié en Allemagne après soixante dix ans d’interdiction. En France, une polémique suivit l’annonce d’une traduction par les éditions Fayard, polémique qui pose au fond le statut d’un livre « considéré comme ayant conservé toute sa capacité de nuisance. » Faut-il rééditer l’ouvrage d’un homme responsable de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre pour ne reprendre que deux des quatre chefs d’accusation du tribunal de Nuremberg ? En France, Mein Kampf avait été édité en 1934 par les Nouvelles Editions Latines. Pour se faire, l’éditeur, Fernand Sorlot, obtînt le soutien de la LICA, l’ancêtre de la Ligue contre le racisme et l’Antisémitisme dans un but évidemment pédagogique: faire cpnnaître la réalité du nazisme… C’est dire si le sujet est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Mais qui a vraiment lu Mein Kampf ? En effet, le livre d’Hitler paru en deux tomes en 1925 et 1926 fait partie de ces textes dont tout le monde parle mais qui n’a jamais été vraiment lu. Comment Mein Kampf est il né ? Que dit-il et quelle a été la réalité de sa diffusion en Allemagne et ailleurs? Mein Kampf annonce t’il les crimes à venir du IIIe Reich et du nazisme? Autant de questions que Christophe Dickès pose à l’historien Claude Quétel dans cette nouvelle émission “Nos mémoires” de Storiavoce.

L’invité: Historien et ancien directeur du Mémorial de Caen, Claude Quétel a publié de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale, dont Femmes dans la guerre, 1939-1945 (Larousse, 2004 ; 2006), L’Impardonnable Défaite (Tempus, 2012) et La Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2015). Son dernier livre s’intitule Tout sur Mein Kampf  (Perrin, 14.90€). Retrouvez aussi Claude Quétel sur le site du Huffington Post et sur le site Cairn.

Avertissement: cette vidéo reprend la bande audio de l’émission. L’image est donc fixe.

Commentaires de Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *