Les innovations de la Renaissance

 

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 17’35.

La Renaissance constitue la première série de nos cours d’Histoire moderne (Collège, programme de 5ème / Lycée, programme de 2nde). Dans cette émission, l’historien Hugues Daussy nous décrit les innovations de la Renaissance et répond aux questions suivantes:

  • Alors que l’on considère que l’art de la Renaissance est très fortement inspiré de l’art antique et qu’il répond au désir de retour aux sources formulé par les humanistes, les artistes se sont-ils alors contentés d’imiter les anciens ?
  • Dans le domaine pictural, et notamment dans celui de l’utilisation de la couleur, quelles sont été les principales innovations?
  • La représentation de l’espace, notamment de l’espace tridimensionnel, ne fut-elle pas également une préoccupation très prégnante pour les artistes de la Renaissance ?
  • Dans la représentation du corps humain, en quoi constate-t-on également une rupture très nette avec l’art médiéval ?
  • Des innovations artistiques sont-elles également liées à l’invention de l’imprimerie ?
  • Dans le domaine des arts décoratifs, observe-t-on la mise en œuvre de nouvelles techniques artistiques ?
  • On voit constamment apparaître deux foyers distincts dans ce processus d’innovation artistique, l’Italie et les Flandres. Ces deux foyers ont-ils communiqué ? Se sont-ils influencés mutuellement ?

Notre professeur d’Histoire: Hugues Daussy est un historien moderniste, spécialisé dans l’histoire politique du protestantisme. Il est actuellement professeur à l’Université de Franche-Comté, membre honoraire de l’Institut de France, président de la Société Henri IV et président de la Société Française d’Etude du Seizième Siècle. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le parti huguenot. Chronique d’une désillusion (1557-1572) (Genève, Droz, 2014) qui a reçu le prix Chateaubriand 2014.

Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. l’image est donc fixe.

Vous souhaitez soutenir Storiavoce? Cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *