L’ambassadeur et le Dictateur

 

Classique de l’histoire diplomatique, Les Souvenirs d’une ambassade à Berlin (1931-1938) d’André François-Poncet est réédité par Perrin. Aux premières loges pour assister à la chute de la république de Weimar et à l’avènement du IIIe Reich, écrivain d’exception doté d’une plume acerbe, François-Poncet décrit l’ avènement d’Hitler,  la nuit des Longs Couteaux, la conférence de Munich et la marche à la guerre. Ses développements sur l’idéologie nazie constituent un modèle du genre: « le meilleur publié sur l’agonie de Weimar et les premières années de l’Allemagne hitlérienne. Soixante-dix ans plus tard, leur réédition constitue un événement tant leur lecture s’impose à quiconque s’intéresse à l’histoire de la période », résume Jean-Paul Bled, invité de l’émission Nos mémoires, qui a enrichi ce grand texte d’une présentation et d’un appareil critique inédits afin de rendre sa lecture accessible au profane.

L’invité: Jean-Paul Bled est unanimement considéré comme l’un des meilleurs spécialistes français de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Son dernier ouvrage, Les Hommes d’Hitler (Perrin, 2015), a rencontré un large public et le soutien unanime des critiques. Il a été l’invité de Storiavoce à cette occasion.

Attention: Cette vidéo est une reprise de l’enregistrement audio. L’image est donc fixe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *