La folie d’un roi bien aimé

 

5 août 1392. Le jeune roi Charles VI est saisi d’une hallucination furieuse et se rue sur son frère, l’épée haute. C’est la première crise de ce prince installé pour trente ans dans sa maladie. Jamais on n’avait vu, jamais on ne devait revoir situation si extraordinaire : que faire d’un roi fou ? Dans une édition désormais disponible en format poche, Bernard Guenée décrit la maladie avec les yeux, les mots et les concepts des contemporains désemparés. Dangereux, inapte à gouverner alors que le royaume est aux prises avec les plus graves difficultés, Charles VI n’est pourtant ni déposé ni écarté du pouvoir. Jamais roi si faible n’a porté en sa personne une idée plus forte de la royauté sacrée. La folie de Charles VI est pour quelque chose dans la construction de l’État moderne. Alors que cela fait près de six ans que Bernard Guenée est décédé, Storiavoce est heureuse de vous donner un accès à cette émission publiée ici avec l’aimable autorisation de Canal Académie.

Bernard Guenée, La folie de Charles VI, Roi Bien aimé, CNRS éditions, Coll. Biblis, 328 pages, 10€.

En savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *