De quoi la Gauche est-elle le nom?

 

Alors que l’élection présidentielle 2017 se profile, Storiavoce a souhaité apporter sa pierre à l’édifice de la réflexion en revenant sur la bipolarisation de notre vie politique française. Démarche étrange alors que parallèlement, cette scène politique semble plus que jamais éclatée voire émiettée en diverses tendances dont nous serions bien en peine d’en qualifier les subtilités intellectuelles derrière les ambitions personnelles. De quoi la gauche est-elle le nom ? La gauche comme chacun sait est née sous la révolution française en septembre 1789, au moment du vote de l’assemblée à propos du veto du roi: ceux qui étaient pour un veto absolu se sont placés à droite du président, ceux qui étaient en faveur d’un veto suspensif se sont placés à sa gauche. Mais Storiavoce vous propose non pas de revenir aussi loin dans le temps mais de porter un regard sur la gauche des XXe et XXIe siècles. Quels sont les thèmes qui ont structurés son identité ?  Ces thèmes ont-ils évolué et se sont-ils érodés ?  Quel impact cette érosion a eu sur la pensée politique? Quelle est la place enfin de la gauche aujourd’hui dans le débat des idées politiques ?

L’invité: Philosophe et sociologue, Jean-Pierre Le Goff travaille sur les idées politiques depuis de nombreuses années. Ses travaux sont consacrés à l’évolution et aux mutations de la société, mais aussi à l’entreprise. Il est l’auteur de nombreux ouvrages. L’année dernière, il a publié Malaise dans la démocratie (Stock, 19€) et La Gauche à l’agonie? 1968-2017 (Collection Tempus, 9€) qui est une édition revue et augmentée de La Gauche à l’épreuve, paru en 2011. Jean-Pierre Le Goff préside le club de réflexion Politique Autrement.

Avertissement: cette vidéo reprend la bande audio de l’émission. L’image est donc fixe.

2 Comments

  1. Interview très intéressante.
    Il faudrait inviter plus souvent ce monsieur.

    Est-ce que la gauche est prête à entendre ce discours de vérité? Malheureusement j’en doute

     
  2. Très bon interview. Merci!
    Il faudrait entendre ce monsieur plus souvent.
    A partager!

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *