Philippe Séguin, le remords de la droite.

 

Au lendemain de sa disparition, le quotidien le Monde saluait en Philippe Séguin un homme : « resté gaullien quand son parti avait cessé depuis longtemps d’être gaulliste. » Dans cette émission, Arnaud Teyssier présente une figure atypique de la politique française.

Accédez au podcast